Lancement ICEMASA

Le Président de l’Institut de recherche pour le Développement (IRD), M. Michel Laurent, a inauguré officiellement le « International Centre for Education for Marine and Atmospheric Sciences over Africa » (ICEMASA).
Ce centre de recherche franco-sud-africain est le fruit d’un partenariat innovant entre l’Institut de recherche pour le développement (IRD), l’Université du Cap (UCT), l’Université de Bretagne occidentale (UBO) et deux ministères sud-africains (Agriculture et Environnement) impliqués dans la gestion de l’environnement marin, des ressources marines et des pêches.

Cette coopération s’inscrit dans la continuité d’une collaboration de longue date en océanographie débutée à la fin des années 90 entre l’IRD et UCT. Mais elle aura une plus grande ampleur :

-  Plus de 8 chercheurs français, issus de l’IRD, de l’UBO (et 1 ingénieur mis à disposition par la compagnie Total), seront basés en permanence au Cap au sein des structures sud-africaines ; cet engagement représente de la part de l’IRD environ 1.2 millions d’euros par an.

-  Les sujets de recherche, dans cette région très particulière (carrefour de trois océans et deux courants marins très spécifiques : Benguela et Agulhas), porteront sur : les liens entre les courants marins et le climat de la région, leur impact sur les écosystèmes, les précipitations et le climat global ; l’évolution des écosystèmes marins sous l’effet des changements globaux, et en particulier des stocks de ressources halieutiques ;

-  Élément essentiel de ICEMASA, les chercheurs français participeront également à la formation des jeunes scientifiques sud-africains et africains, par la direction de thèse et la mise en place d’une formation conjointe entre UCT et l’UBO sur des sites français et sud-africains.

-  Enfin, les produits de ces recherches seront directement utilisés par des entreprises et des administrations locales, notamment pour suivre l’évolution climatique à une échelle régionale et améliorer la gestion de la ressource halieutique

Le lancement officiel a eu lieu dans les locaux du Ministère de l’Environnement au Cap (Waterfront) en présence de plusieurs représentants de la presse locale et internationale qui ont rendu compte de l’événement, et s’est conclu par une réception à la Résidence de France au Cap qui a permis de réunir plusieurs représentants de la communauté scientifique et universitaire du Cap.

JPEG - 9.8 ko
JPEG - 10.9 ko

publié le 01/07/2014

haut de la page